Loin des images surfaites, lissées voire censurées, je vous emmène du côté des enjeux de l’intime, du corps et du sexe. La familiarité naît de la spontanéité des clichés où l’absence de mises en scène esthétisantes vient nous cueillir au plus profond de ce que nous sommes. L’instant est livré en l’état, juste les pauses longues de l’obturateur inscrivent le flou des mouvements et le grain dont j’apprécie l’esthétisme. C’est le voile de pudeur dont j’habille ces fragments de vie dont chacun d’entre nous pourrait être le sujet, c’est la capture de l’instant où la confusion des genres fait un pied de nez aux tabous.

33 photographies